Voir en fin de post !

Je voulais vous parler un peu de mon voyage en Grèce, mais je vais plutôt vous parler de l’histoire d’une cruche... Car oui, j’ai été une grosse cruche, voire pire que ça. Et je ne voudrais pas que vous viviez la même expérience humiliante que moi.

Tout a commencé par un maudit coup de fil samedi de la semaine dernière, vers 10h45. Un appel en anglais de Microsoft Assistance ; notre ordinateur leur a envoyé un message d’alerte car nous avons été attaqués par un vilain virus sur internet. Bizarrement, je n’ai pas été surprise de ce genre d’appel car mon fils de 17 ans a déjà appelé Microsoft  à plusieurs reprises pour des soucis ; il surfe aussi pas mal et serait capable d’avoir attrapé pas mal de cochonneries !  Bref, l’homme appelle au nom de Microsoft Assistance à Londres pour résoudre nos problèmes sur tous nos ordinateurs. Ils sont sérieux, ils ne sont là que pour nous aider. Le discours est bien rodé, j’ai commencé à les écouter, et je le regrette encore... Pour faire court, j’ai été bercée pendant ¾ d’heure d’informations techniques en anglais, en me faisant découvrir les messages d’alerte de Microsoft (horreur, plus de 4000 sur son ordi !). Puis on nous demande de télécharger un logiciel ; j’ai regardé sur internet, c’est un logiciel de prise en main à distance. Je m’y suis opposée, mais on nous dit qu’ils ont besoin d’intervenir sur l’ordi, que c’est trop compliqué pour nous, etc. On résiste, mais on finit par le faire. Une fois qu’il a la main sur l’ordi, il nous montre les problèmes et nous prouve que Windows ne garantit son logiciel que 90 jours (mon fils a eu son ordi à Noël dernier, donc nous ne sommes plus couverts !).  Il nous dit ensuite de prendre un papier et un crayon et nous donne le lien du site d’assistance, lettre par lettre : a comme America, R comme Robert, etc. Puis un n° de téléphone à rallonge en cas de problème. De quoi nous faire lâcher l’écran des yeux de longues minutes...

Au bout d’1h30 de communication en anglais et d‘explications, on nous dit qu’il suffit de payer 10€ à Microsoft pour reprendre la garantie et résoudre le souci. Je m’y oppose encore, mais on me ressort toujours l’argument choc : sans ce tout petit règlement, nos ordis sont morts... Je refuse, lui dit que rien ne nous prouve qui il est, etc. Il se veut rassurant, donne son nom et son prénom, son lieu de travail, etc. C’est vrai que derrière, on entend qu’il est dans un centre d’appels car beaucoup de communications résonnent. Il dit qu’il peut nous donner l’adresse IP de notre ordi et que seul Microsoft pourrait le faire (je ne connais même pas cette adresse IP de toute façon !). Bref, je cède. Quand on vit ça, 1h30 de communication en anglais, qu’on sent qu’il faut se méfier, que quelque chose ne va pas, bizarrement, on continue ; surtout pour que ça s’arrête car on est épuisé de réfléchir à l'informatique et à la traduction en anglais. Même quand le mari passe plusieurs fois la tête dans l’embrasure de la porte pour dire qu’on est en train de se faire avoir, on est déjà pris au piège . L’homme ouvre, toujours sur notre ordi, une page Microsoft pour que je m’identifie et mette mon moyen de paiement.  Je refuse mais il m’assure qu’il ne voit pas les n° de ma carte, qu’il ne voit que des points. Et puis, c’est Microsoft quand même, je pourrais avoir confiance, zut ! On sent qu’il ne faut pas, mais on le fait. Par précaution, je prends la carte qui demande une validation par texto, c’est plus sûr. Dès les n° rentrés, on voit qu’il ouvre en tout petit une page Turkish Airlines et comment à remplir les cases. Je me fâche en demandant ce qu'il fait sur ce site mais il me dit que c’est un site réputé pour être porteur de virus et qu’il est normal qu’il y aille pour voir quand a lieu la faille... Il m'occupe l’esprit avec d’autres choses et me demande notamment d’aller me connecter sur les autres ordis de la maison. Je vois passer des fenêtres de commande mais en tout petit, sans qu’on comprenne grand’chose. Il me dit ensuite qu’il m’a envoyé un code de validation sur mon téléphone et me demande de le rentrer. Là, une fenêtre de paiement s’affiche : le bénéficiaire est Microsoft Corporation et le montant est de 10€. Tout est ok, donc je rentre le code de validation... Il me dit qu’il va m’en envoyer d’autres ; je me dis qu’il est bête, ce n’est pas lui qui l’envoie mais la banque ! Et là mon mari rentre dans la pièce en trombes et me crie de couper la communication et l’ordi : il a joint mon frère informaticien au téléphone qui lui dit que c’est une arnaque !!! Je coupe tout, et je panique. Moi, la plus méfiante de tout notre entourage, je n’aurais pas pu me faire avoir ?!  Je suis toujours tellement prudente, attentive à la diffusion de mes coordonnées, méfiante en général... Et deux malheureuses heures de communication m'ont lavé le cerveau.

J’entends mon frère au bout du fil qui me répète : « Non, pas toi ! Pas toi, quoi ! ». Panique à bord : je fais opposition à ma carte et à celle de mon fils qui est enregistrée dans son ordi, au cas où. Il veut relancer son ordi, impossible : il a été bloqué par un mot de passe et on ne peut pas lancer en mode sans échec. Le cauchemar. Le téléphone re-sonne plusieurs fois, mais je ne réponds pas.

Je revis toute la conversation en permanence et me rends compte de la grosse bêtise que je venais de faire. Je revois toutes les fois où j’avais des doutes, où c‘était trop gros. Je revois les moments où il m'a fait prendre papier et crayon pour que je lâche l'écran... Je me suis fait piéger, et en beauté. Mon fils et moi nous sentons incroyablement mal tout le reste de la journée, tandis que mon mari me fait carrément la gueule, vexé que je ne l’aie pas écouté. C’est une sensation indescriptible, comme le sentiment d’avoir subi une agression. J’étais chez moi, tranquille, en week-end, et on m’a emmêlé l’esprit pendant 2 heures pour m’extorquer de l’argent.

J’ai très mal vécu le week-end et ai abandonné mon projet du dimanche ; nuit trop difficile. J’ai surveillé mes comptes et ai vu passer le lundi un achat de 659€ sur Turkish Airlines (+13€ de frais de facturette à cause de la devise). Je leur ai payé des billets d’avion... (J’espère au moins ne pas avoir aidé à financer un attentat, certains me disent que c’est DAECH derrière tout ça).

Voici la mauvaise surprise :

arnaque2

J’ai dû attendre le mardi pour pouvoir joindre la banque et savoir la suite qui allait être donnée. Déjà, j’ai de la chance, il n’y a pas eu d’autres utilisations de ma carte. Dans le principe, je pourrais être remboursée mais comme j’ai validé le paiement avec le texto de validation, c’est compromis... J’ai expliqué que j’ai validé un paiement de 10€ et que la fenêtre qui s’affichait sur l'ordi était de ce montant ! C'était une fausse fenêtre mais comment le savoir ? Si le sms avait indiqué le montant comme certaines banques, j’aurais évidemment bloqué le paiement ! Dans ce que j’ai reçu par texto, juste un code, rien d’autre... On monte un dossier de fraude de toute façon, avec déclaration de l’arnaque à la gendarmerie (pas de plainte possible, cette procédure n'existe plus). Il faut attendre désormais.

Côté ordinateur, ça ne s’annonçait pas bien : nous l’avons déposé dès le samedi chez le réparateur du coin. Il me dit qu’il s’agit d’un ransomware : l’ordi a été bloqué et je recevrai une demande de rançon pour avoir le mot de passe... Plutôt mourir que de leur verser encore de l’argent. Je n'ai pas eu d'appel pour l'instant. La seule solution était de le réinitialiser complètement ; pas grave, il est récent, on part là-dessus à 85€. Et le lundi, le réparateur rappelle pour dire qu’il n’a jamais vu ce genre de sabotage, que l’ordi est mort, qu’il ne peut pas le réinitialiser... Ou finalement il peut essayer en changeant le disque dur, pour 160€. J’ai préféré le reprendre et avoir l’avis de mon frère. Changer le disque dur n’aurait apparemment rien changé. Mon frère a galéré mais a fini par trouver la solution !!! Et sans le réinitialiser. Ouf ! Je m’en voulais tellement de priver mon fils de son ordi... Il n’y était pour rien le pauvre.

Voilà. Une semaine après, la sensation d’agression s’atténue ; je digère. J’ai honte d’être tombée dans le panneau, je me sens humiliée mais je ne m’en cache pas : cela m’est arrivé alors que je suis très méfiante, cela peut donc arriver à d’autres ! Autant le partager pour prévenir. Certains diront que c’est bien fait pour moi (il y a de méchantes langues partout !) mais ça me servira probablement de leçon. Moi qui ai toujours senti à qui je pouvais faire confiance, cela remet en cause ma capacité de jugement ; dommage, cela amène plus de méfiance entre les gens alors que ce serait plutôt le moment de faire cohésion...

Alors ne faîtes pas comme moi : ne tombez pas dans ce panneau ou dans d’autres (il y a de nombreux types d’arnaque). La banque me confirme qu’il y a une recrudescence de fraudes, le réparateur qu’il a de plus en plus de demandes pour des ordis sabotés ou cryptés et la gendarmerie que tous les jours des personnes se font escroquer, notamment à cause d'annonces sur Leboncoin. Si comme moi vous vous pensiez à l’abri, détrompez-vous !

Je vous donnerai des nouvelles du dossier de fraude. Un remboursement n'effacera pas l'affront subi de toute façon... Mais je me relèverai et je suis persuadée qu'il sortira quelque chose de positif de cette mauvaise expérience. Je suis optimiste, on ne se refait pas !

arnaque

Rajout du 23 juin 2016 : surprise !

En interrogeant mes comptes, je vois que la banque a remboursé, tout  !!! La validation toute bête par texto a donc été reconnue comme insuffisante à priori.

Voici cette fois la bonne surprise :

arnaque3

A part mon honneur, je n'ai donc au final rien perdu dans l'histoire... C'est un soulagement, c'est sûr ! J'en connais un qui est heureux et qui me fera sans doute moins la tête... Je reste bien sûr vexée d'être tombée dans le panneau, mais je digère un peu mieux. Laissons faire le temps.

Par contre, pensez-vous que le fait que le remboursement ait eu lieu pile poil le 1er jour des soldes est un simple hasard ou faut-il y voir un signe ??? Je plaisante, ça m'a calmée côté dépenses.

Merci en tout cas à toutes pour vos gentils messages qui ne m'ont pas culpabilisée et qui m'ont même soutenue ; ça m'a fait très plaisir, moi qui étais plutôt à -10 côté moral... Merci beaucoup !!!