Hier, Chèresloques faisait sa porte ouverte. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, Chèresloques (Christelle de son vrai prénom) est une styliste qui a travaillé dans de grandes maisons mais qui a décidé de s'orienter, à son compte, vers le recyclage des vêtements. Elle assemble des vêtements sans vie, boudés par leurs propriétaires, et leur donne une âme, un je ne sais quoi que vous ne trouverez jamais ailleurs. Elle a une imagination débordante et la bonté de nous en prêter, le temps d'un stage, pour celles qui osent se lancer (juste avec un minimum de base en couture, vraiment).

Son site est ici (allez voir, ses vêtements sont très originaux) et mon post sur mon stage chez elle ici.

Donc, ce samedi, le stage était gratuit car elle souhaitait une rencontre entre de futurs stagiaires et des "anciennes". J'avais déjà une idée en tête : j'avais acheté une jupe de la marque Kalisson dans une friperie. Elle m'avait tapé dans l'oeil mais était trop grande (ou en tout cas trop détendue). La photo n'est pas géniale, mais vous aurez une idée de sa "tête" :

DSCF3806

Je voulais donc m'en faire une robe selon ma formule habituelle : T-shirt+jupe=robe. J'ai choisi un débardeur avec un lien devant à nouer (zut, pas de photo avant/après...). Mais il était tout froncé et il m'était difficile de raccorder jupe et débardeur seule. Heureusement, Christelle a pris le temps de me le préparer pour que je n'aie plus qu'à coudre. Le lien à traits orangés de la jupe a été découpé pour masquer la jonction des 2 sur le devant (car différence de ton entre le débardeur et la jupe). Christelle a aussi eu la bonne idée de convertir les liens du débardeur en bretelles, que j'ai surpiquées en orange pour faire un rappel. Par manque de temps, je l'ai finie à la maison et ai recousu divers petites décos de la jupe à des endroits différents. Et voilà ce que cela donne :

 

DSCF3828 

DSCF3830 

DSCF3827 

DSCF3826 

DSCF3831

Alors, franchement, je ne regrette pas d'avoir acheté cette jupe pour 1,5€... Elle est devenue une robe originale, unique au monde (si, si!) tout en restant facile à porter. Et je suis à l'aise puisqu'elle a été montée "sur moi". Elle ne dormira pas souvent sur un cintre, à mon avis...

Un grand merci à Christelle pour sa patience et sa disponibilité malgré ses autres visiteuses. J'espère que ta porte ouverte a été à la hauteur de tes espérances et que tu as converti plein de monde !

Les filles, franchement, offrez-vous un stage chez Chèresloques et vous verrez tout le potentiel de vos vêtements du fond du placard !

Et vous, que pensez-vous de ma robe ?